13 janvier 2009

"J'ai grandi dans des salles obscures" Gauthier Jurgensen

logoC'est dans le cadre de l'opération Masse Critique de Babelio que je vous parle de ce livre. Le site m'a donc confié la critique de J'ai grandi dans des salles obscures de Gauthier Jurgensen.

Ce livre je l'avais déjà croisé en fouinant dans les librairies et j'en avais aussi rapidement entendu parler dans les conseils de la fin du Masque et la Plume sur France Inter. Si je n'y ai pas sauté dessus, je l'ai tout de même gardé dans un coin de ma tête avant de le recevoir dans ma boite aux lettres grâce à Babelio.

 

9782709630825_GJ'ai grandi dans des salles obscures est le premier livre de Gauthier Jurgensen, jeune cinéphile né en 1984, étudiant en cinéma.  Il nous livre ici sa passion dévorante pour le cinéma, en nous parlant de ses quarante films et de la place qu'ils occupent dans sa vie. Plus que des films se sont des morceaux de vie que nous livre Jurgensen puisque chacun d'eux est intimement lié à sa vie et que sa vie est intimement liée au cinéma. Chaque film renvoie à des épisodes plus ou moins heureux de son existence, à sa relation avec son père, avec sa mère, avec la jeune étudiante grecque  qui s'occupait de lui enfant, à ses amis, à sa petite amie. Chaque film semble être une nourriture  qui fait écho à sa vie, qui apporte des réponses à ses questions, qui l'aide à se construire.

Il écrit en effet « Ces films m'ont tout appris. Ils m'ont guidé. Certains me relient à mes parents, d'autres à mes sœurs, d'autres à mes chers amis, d'autres aux études que j'ai choisies. Je n'ai pas de frères. Les films comblent ce manque. Mon père, ma mère, mes films et mes sœurs. »

 

 

J'ai été particulièrement touchée par ce livre très certainement parce que comme l'auteur je suis née en 1984, et même si je ne suis pas une cinéphile acharnée comme lui, j'aime le cinéma, et même si ma nourriture à moi serait plutôt les livres, je me retrouve dans son récit car je me suis posée le même genre de questions à peu près au même moment. A travers son parcours de cinéphile il évoque des sensations, des morceaux de réponses que j'ai pu trouver moi aussi dans ces films-là ou dans d'autres ou dans les livres ou dans mon cheminement d'artiste de cirque. 

 

Ce livre est en quelque sorte un récit initiatique de la génération du tournant du millénaire, qui a grandi au XXème siècle et devient adulte au XXIème.  Il nous rappelle aussi l'importance de l'art, jugé par trop inutile alors qu'il est un oxygène dans nos vies, car on se demande comment cet homme se serait construit sans le cinéma, tout comme je me demande comment je serais devenue adulte sans les livres, le cirque et le cinéma.

 

Ce livre n'est donc pas seulement un livre sur le cinéma mais sur ce qu'est la vie en général. Il ne donne pas de cours de cinéma (et c'est tant mieux) mais il parle d'une voix passionnée donc passionnante de la place que peut prendre l'art dans la vie. Vous n'aurez qu'une seule envie après avoir lu ce récit : aller au cinéma.

Info pratique, ce livre est publié par JC Lattès et vendu au prix de 14,50€.

 

 

Posté par Liouna à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur "J'ai grandi dans des salles obscures" Gauthier Jurgensen

Nouveau commentaire